Choisissez votre région

L’ergonomie du poste de travail avec écran d’ordinateur

Ergonomie au poste de travail à l’écran
Dans un monde idéal, chaque poste de travail serait pourvu de bons équipements et de matériaux agréables afin de créer un poste de travail agréable et ergonomique. Un bon poste de travail empêche de causer ou de provoquer des désagréments physiques. Et l’on y prend également soin du mental de l’être humain. Il est conseillé de régulièrement prendre des pauses et de quitter son écran, pour ensuite se remettre au travail en meilleure forme, en faisant preuve de plus de concentration et de créativité. Cela augmente la productivité de l’être humain. Mais en quoi consiste un bon poste de travail ? De quoi faut-il tenir compte ?

1. Table de travail
Hauteur de travail : de préférence réglable de minimum 60 à 82 cm et pour des tables assis-debout de 60 à 125 cm (de minimum 62 à 120 cm). Placez de préférence la table dans une position neutre pour vous (sans rehaussement des épaules). Un bureau assis-debout est préférable à un simple bureau.

Un plan de travail réglable entre 60-82 cm, devrait suffire pour 90% de toutes les situations de travail. Les personnes travaillant à une table assis-debout doivent moins souvent (47% en moins) et moins longtemps (57% en moins) prendre des pauses du fait que leur fatigue corporelle est mieux gérée par l’alternance entre la position assis et debout (Dainoff). Et elles peuvent donc travailler plus longtemps par jour, et ce dans de meilleures conditions.

Il faut également tenir compte d’autres points d’attention pour ce qui concerne la table de travail. Pensez aux dimensions qui doivent mesurer minimum 120 sur 80 cm. Le plan de travail est antireflet afin de ne pas surcharger les yeux. Et si l’aspect réglable est intéressant, il vaut mieux régler la hauteur de la table de manière électrique, avec le moins de bruit possible.

 
2. Chaise
Lorsque nous tenons compte de la norme NEN_EN 1335-1, et de préférence également la norme NPR 1813:2003, une chaise devrait basculer minimum 15° en arrière. Une chaise doit être confortable et ses dimensions doivent correspondre à la personne qui l’utilise. Puisqu’il existe une grande diversité au niveau de la constitution corporelle et des préférences personnelles, il faut que les chaises de bureau soient réglables. Les normes NEN sont utilisées en guise d’orientation. Une bonne chaise de bureau peut être réglée en tenant compte des paramètres ci-dessous. Un autre aspect – tout aussi important – est que le fait d’être assis pendant longtemps dans une seule position peut causer des tensions sur les muscles. Pour cette raison, nous préférons les chaises que l’on peut utiliser de différentes façons, dans différentes positions. Compte tenu du grand nombre de postes de travail flexibles, l’ajustement facile des chaises de bureau s’avère indispensable dans un tel environnement de travail. 

Support des bras : pour le travail à l’ordinateur, il est important que les bras soient correctement soutenus par des accoudoirs confortables, réglables en hauteur, ou éventuellement par le plan de travail. Un bon support de bras réduit la tension exercée sur le cou (Aaras, 2001, Cook, 1998, Karlqvist,1998), notamment par une meilleure circulation sanguine (Hagberg M, 1984). Le support de bras réduit en outre la fatigue (Arndt, 1983).

 
3. Porte-documents
Positionnement des documents : il est conseillé d’aligner les documents avec l’écran et le clavier, dans un plan légèrement incliné. Lors de la lecture ou de l’imputation de données, il faut respecter les mêmes aspects que ceux pour l’angle de vision et la distance d’observation. Un plan de travail incliné diminue la courbe et la torsion (ou rotation) du cou (Dul 1992) et contribue ainsi à un meilleur positionnement du cou, ce qui diminue le risque de plaintes.

Un porte-documents met de l’ordre à un poste de travail et assure une distance d’observation confortable, de sorte à ce que les yeux puissent également en bénéficier. Le désavantage d’un porte-documents est qu’il prend de l’espace et il faut donc parfois le mettre de côté lorsqu’on exécute des tâches où l’écriture se trouve au premier plan.
4. Repose-pieds
Support des pieds : un repose-pieds doit respecter la norme DIN 4556. Lorsqu’il n’est pas possible de régler le plan de travail en hauteur, ou pas suffisamment, il faut recourir à un repose-pieds. Ce repose-pieds doit mesurer minimum 45 cm de large et 35 cm de profondeur et avoir une portée de réglage de minimum 11 cm. L’angle d’inclinaison de la surface d’appui doit être réglable de minimum 5 à 15 degrés (DIN 4556). Pour des postes de travail flexibles, le réglage facile et rapide du repose-pieds est essentiel.

Un effet moins connu du repose-pieds est son influence sur la position de travail. Le fait de placer les jambes en avant et de se faire soutenir par les pieds, pousse à vrai dire votre torse en arrière. En cas de douleurs au bas du dos et d’instabilité, un repose-pieds peut donc offrir un support, au sens propre et figuré. Finalement, la surface du repose-pieds est « antidérapante ».

 
5. Ecran
La résolution, la taille et le nombre d’écrans : Lorsqu’on utilise plusieurs applications simultanément, il est conseillé d’utiliser deux écrans, voire un écran large.

La résolution de l’écran indique le nombre de pixels de l’écran, et au plus élevée la résolution (nombre de pixels), au plus nette l’image. Il y a toutefois un inconvénient : une résolution élevée avec une taille d’écran non modifiée, réduira la taille des caractères sur l’écran. La taille des pixels sur l’écran est également exprimée en « pixelpitch », et celui-ci ne doit pas être inférieur à 0,25 mm, et de préférence supérieur à 0,28 mm.

Les spécifications essentielles sont :
  • Bonne lisibilité (taux de contraste : de préférence 1.000 : 1)
  • Une image claire (clarté : min. 250 cd/m2, éventuellement plus élevée en cas de forte luminosité)
  • Facile à régler selon vos préférences personnelles.

Double écran ?
Le fait de travailler avec plusieurs écrans procure un meilleur aperçu et diminue le nombre de « clics » à effectuer.
Des études scientifiques montrent une augmentation de 10-15% de la productivité, une baisse de 33% du nombre d’erreurs lorsque vous utilisez deux ou trois écrans (Research Productivity and Multiscreen Computer Displays - Janet Colvin ea). Au lieu de travailler avec deux écrans, l’on peut également envisager d’utiliser un écran large.

 
6. Placement de l’écran
Distance d’observation : Un bras pour écran plat permet à chaque utilisateur de régler la bonne distance et hauteur d’observation. La distance d’observation doit mesurer minimum 50 cm, mais de préférence plus de 50 cm. La hauteur de caractère détermine la distance d’observation. La distance d’observation correspond à minimum 200 et de préférence 150 fois la hauteur de caractère (une hauteur de caractère de 4 mm correspond donc à une distance d’observation de 60 cm).

Une distance d’observation relativement grande exerce moins de pression sur les yeux, car les yeux ne doivent pas trop s’adapter, à condition que les caractères sur l’écran deviennent proportionnellement plus grands (Owens and Wolf Kelly 1987). Les caractères sur écran peuvent parfois être agrandis, comme dans Word où il existe une fonction pour effectuer un zoom avant et arrière afin d’agrandir ou rétrécir l’affichage du document actif. Les plus grands caractères sont lus plus rapidement que les petits (Tullis et al, 1995), les petits caractères sur l’écran réduisant donc la productivité. (Jaschinski-Kruza, 1988).

Angle d’observation : Prévoyez un angle d’observation qui permet une position neutre du cou (donc pas de flexion ou d’étirement du cou). La distance d’observation est de préférence le plus loin possible, tout en générant l’impression de plonger dans l’ordinateur. Lors de l’utilisation de plusieurs écrans, l’angle entre le côté extérieur des deux écrans et le centre des yeux mesure maximum 60 degrés (voir illustration).
 
7. Support pour ordinateur portable

Pour créer un poste de travail optimal, il est nécessaire de raccorder un écran externe de 19” à l’ordinateur portable. Il faut essentiellement envisager cette option lorsqu’on travaille longtemps (plus de 4-5 heures par jour) avec un ordinateur portable.
 
8. Souris
Cliquer et faire défiler : La souris d’ordinateur est utilisée de manière intensive au cours d’une journée de travail. Lorsqu’on utilise la souris, il est important d’éviter des positions statiques non naturelles (étirement/flexion vers le côté ou l’intérieur du poignet). Et il vaut mieux que la souris se trouve le plus près possible du corps.

Une utilisation trop fréquente de la souris, positionnée trop loin du corps cause des inconvénients au niveau du poignet et de l’avant-bras (Jensen 1998, Fernstrom 1997, Burgess-Limmerick 1999, Armstrom 1994). Le rapprochement de la souris du corps diminue la tension sur le cou et les épaules (Armstrom 1995, Cook 1998, Harvey 1997). Les boules de commande (« trackballs ») et boutons de pointage (« trackpoints ») peuvent potentiellement causent une tension supplémentaire sur le pouce.
 
Lorsque vous utilisez la souris, il est important d’insérer de brèves pauses, appelées « pit stops ». Retirez votre main de la souris et laissez échapper la tension de travail pendant 10 secondes.

 
9. Clavier
Le clavier est un outil de travail important. Une bonne lisibilité, des fonctions logiques et une frappe agréable garantissent une bonne utilisation. Ce qui vaut pour la souris, s’applique également pour le clavier : laissez régulièrement reposer les mains (toutes les 10 minutes).

Le clavier : La distance horizontale et verticale entre les touches doit mesurer minimum 19 mm. Lorsqu’on frappe une touche, il faut entendre et/ou sentir une rétroaction claire. Un clavier compact réduit la distance pour atteindre la souris.

Lorsque la rétroaction n’est pas suffisante, les utilisateurs ont tendance à appuyer jusqu’à 3,9 plus fort sur les touches que nécessaire. Ceci est un facteur à risques pour des plaintes au niveau de l’avant-bras et de la main (Feuerstein, 1997, Gerard, 1996, 1999). Et donc, l’utilisateur commettra davantage d’erreurs, ce qui aura un impact négatif sur la productivité (Feuerstein, 1997, Yoshitake, 1995).

Les claviers compacts (claviers sans partie numérique, mais avec une distance entre les touches comparable à celle d’un clavier normal) diminuent la distance pour atteindre la souris (Cook, 1998), réduisent les tensions exercées sur l’avant-bras et sont considérés comme plus confortables que les claviers standards (Van Lingen, 2003). Un clavier compact est une alternative valable pour le clavier complet standard. S’il faut fréquemment insérer des données numériques, il est possible d’utiliser une partie numérique séparée ou un clavier compact avec élément numérique.

Un clavier bien conçu peut contribuer à la prévention de plaintes (Moore en Swanson, 2003) par un meilleur positionnement des avant-bras et des poignets (Riezebos, 1997).
 



Peut-être aussi intéressant?

16 conseils pour réaliser un poste de travail idéal

Un poste de travail ergonomique améliore le confort et la productivité des utilisateurs d’écran informatique. Quelques petites adaptations vous permettront de réaliser le poste de travail idéal.
Lire la suite

WORK & MOVE favorise l’alternance entre le travail assis et debout

Est-ce possible d’influencer des personnes avec un programme logiciel qui leur indique quand c’est l’heure de s’asseoir ou de se mettre debout ? Texas A&M University a fait des recherches à ce sujet. 
Lire la suite

Pourquoi un bras de moniteur est un bon complément à un poste de travail ergonomique ?

Un poste de travail ergonomique augmente le confort et la productivité des travailleurs sur écran. Moyennant quelques petites modifications, il est très facile de créer un poste de travail idéal.
Lire la suite

Support pour ordinateur portable : indispensable pour créer un poste de travail ergonomique

Un poste de travail ergonomique augmente le confort et la productivité des travailleurs sur écran. 
Lire la suite

Une meilleure posture de travail avec un clavier compact

Un poste de travail ergonomique augmente la productivité des travailleurs sur écran. Moyennant quelques adaptations, il est très facile de créer le poste de travail idéal. Nous développons des claviers ergonomiques de qualité pour des postes de travail plus sains. Nos claviers diminuent la pression sur les avant-bras et préviennent ainsi les plaintes.
Lire la suite

Quelle souris choisir?

L'accessoire le plus utilisé sur le bureau est toujours la souris d'ordinateur. Etant donné que le choix d'une souris varie selon les personnes, nous vous offrons ici des conseils pratiques à ce sujet.
Lire la suite
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Déjà enregistré?
Courriel / Nom d'utilisateur
Mot de passe
Je n’ai pas encore de compte?
Enregistrer
Enregistrez vos données une seule fois pour télécharger cet article d’informations.

Saviez-vous que tous nos articles d’informations sont téléchargeables ?

Il vous suffit de vous inscrire une fois pour obtenir un accès gratuit à tous les téléchargements !
Prénom
Insertion
Nom de famille
Courriel
Mot de passe
Please enter your email address and you will receive a new password within a few moments
Courriel
Plus d'informations
Nom *
Entreprise
Code postal
Téléphone
Courriel *
Message *
Les champs marqués de (*) doivent être remplis obligatoirement
view catalog onlineConsulter le catalogue en ligne download pdf catalogTélécharger le catalogue